SUVA

Equipement de protection individuelle

Les équipements de protection individuelle (EPI) peuvent réduire voire éliminer les conséquences humaines négatives.

Ils contribuent ainsi de manière essentielle à la prévention des accidents et des maladies professionnelles.

Quel est l'EPI adapté à mes besoins spécifiques? Il est indispensable de s'informer de manière approfondie avant l'acquisition.

Recommandations générales: Pour protéger les personnes des dangers au poste de travail, il faut autant que possible mettre d'abord en place des mesures techniques (par ex. dispositifs de protection) et organisationnelles (par ex. formation), car celles-ci sont généralement plus efficaces qu'un équipement de protection individuelle. Là où les dangers ne peuvent pas être complètement éliminés par des mesures techniques et organisationnelles, les collaborateurs concernés doivent porter des EPI appropriés.

Tous les EPI ne fournissent pas le même type de protection. Il est indispensable de s'informer de manière approfondie avant leur acquisition, afin de fournir aux collaborateurs des équipements de protection appropriés et acceptés par ces derniers. L'objectif est de vous soutenir dans vos efforts de prévention.

Toutes les informations relatives aux EPI se trouvent directement sur le site de la SUVA.

 

Sécurité au travail pour les apprentis

Les jeunes ont beaucoup plus d’accidents que les travailleurs expérimentés et c’est ce qui a poussé la Suva à lancer sa nouvelle campagne «Apprentissage en toute sécurité». Son objectif: réduire le nombre d’accidents chez les apprentis en utilisant les nouveaux médias ainsi que les canaux de diffusion classiques.

«Il n’est jamais trop tôt pour commencer»: comme le dit l’adage, ce qui ne s’apprend pas étant jeune ne s’apprendra jamais. La campagne de la Suva «Apprentissage en toute sécurité» mise sur le long terme: «Nous tablons sur le fait que les jeunes conservent les habitudes prises durant l’apprentissage», explique André Meier, chef de la division sécurité au travail à la Suva.

Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle la Suva se focalise sur les futurs professionnels. «Chez les jeunes, le risque d’accident du travail est nettement plus élevé que chez les autres travailleurs de la branche ou du même groupe professionnel », précise André Meier. Les chiffres le confirment: 29 apprentis ont perdu la vie dans le cadre d’un accident professionnel entre 2000 et 2009.

Rôle des formateurs

La sécurité au travail et la protection de la santé doivent être abordées dès le premier jour de l’apprentissage. Mais comment atteindre un groupe cible né avec un téléphone portable et Internet? Faut-il l’interpeller directement? Les médias classiques (brochures et affiches) sont-ils suffisants? «Nous misons sur l’exemple donné par les responsables des apprentis. C’est à eux que nous nous adressons dans un premier temps pour être les ambassadeurs de nos messages», ajoute Victor Martinez, le chef de la campagne. Les mesures proposées par la Suva sont conçues pour être mises en œuvre en équipe. Cette approche permet aux jeunes d’apprendre à donner l’exemple. Au bout d’un an, ils seront en effet déjà des «anciens» pour une nouvelle volée d’apprentis de première année.

Dans le cadre du programme de prévention «Vision 250 vies», la Suva veut également offrir aux apprentis la possibilité de se familiariser avec les «règles vitales» de leur métier. L’objectif poursuivi consiste à ramener le nombre des accidents chez les apprentis au moins au niveau de celui des travailleurs expérimentés.
Pour ce faire, la Suva veut faire en sorte que l’effort de sensibilisation à la sécurité au travail commence au plus tôt, c’est-à-dire dès le premier jour de travail.

Matériel à disposition

Participez à la campagne et commandez gratuitement vos kits de démarrage sur le site de la SUVA.

 

L'amiante dans la charpente

Il en va de votre santé!

L'amiante est interdit en Suisse depuis 1990, mais on trouve encore de nombreux produits en contenant mis au jour avant tout lors de travaux de transformation et de rénovation.
Lors de ces activités, les travailleurs risquent d'inhaler des fibres d'amiante libérées dans l'air et pouvant pénétrer dans les poumons. En Suisse, jusqu'à aujourd'hui, l'amiante a causé le décès de plus d'un millier de personnes.
La brochure sur l'amiante vous indique:

  • les travaux de construction en bois lors desquels les travailleurs peuvent être exposés à de l'amiante
  • les mesures de protection qui doivent être prises
  • à partir de quel moment il faut faire appel à des spécialistes en désamiantage

La Suva s'engage avec les partenaires sociaux pour la prévention des accidents et des maladies professionnelles. Elle regroupe prévention, assurance et réadaptation.

 

 

Dernières actualités